Abram de Swaan (1942) était 'Universiteitsprofessor' de science sociale (i.e. distinguished research prof.) à l’Université d’Amsterdam de 2002 á 2005. Il est président de l'École d'Amsterdam de Recherches en Sciences sociales (ASSR), dont il était un des fondateurs et le directeur scientifique de 1987 à 1997. Il a occupé la chaire de sociologie à l'Université d'Amsterdam de 1973 à 2001. De Swaan était rédacteur de la revue culturelle De Gids (fondée en 1837) de 1969 à 1991. Jusqu'à 1997 il écrivait une rubrique hebdomadaire pour le quotidien NRC/Handelsblad.

C'est à l'Université d'Amsterdam que De Swaan obtint ses degrées académiques (cum laude), dont le doctorat (Coalition theories and cabinet formations) en 1973, après avoir fait ses études de 3ième cycle en tant que Harkness Fellow (1966-1968) aux universités de Yale et de Californie (Berkeley). Pour sa thèse il reçut en 1976 le prix biennal de la Société Hollandaise des Sciences.

Avec le cinéaste Paul van den Bos il creait plusieurs documentaires et (pour Westdeutsche Rundfunk) un grand nombre de reportages sur la musique populaire de James Brown et Tina Turner jusqu’au John Lennon.

Pendant les années 1973-1984 De Swaan suivait les cours de l'Institut Néerlandais de Psychanalyse et exercait la psychothérapie psychanalytique. Durant cette période il publiait une série d'études qui combinaient sociologie et psychanalyse: sur la consultation psychothérapeutique, sur la profession de thérapeute, sur la gestion de l'angoisse dans l'hôpital de cancérologie, sur l'agoraphobie comme substitut psychique de l'interdiction sociale de sortir seules aux jeunes femmes du 19ième siècle, et sur le glissement de la gestion relationelle par commande vers la gestion par negociation (De mens is de mens een zorg, 1982. 1997 tr.: The management of normality, 1989).

En 1988 parut un livre sur le sociogenèse de l'état providence, traitant du processus de collectivisation en matière de santé, d'éducation et d'assistance de l'aube de la modernité jusqu'à nos jours, en Europe et aux États-Unis (In care of the state; tr. en Néerlandais (prix 1989 du Kring van Nederlandse politicologen), Espagnol, Allemand et Français: Sous l'aile protectrice de l'État (PUF, 1995). En 2004 parut: Dutch Welfare Reform in an expanding Europe, The Neighbours' View ( E. de Gier, A. De Swaan & M. Oyens, rédacteurs).

Dans les années '90 De Swaan publiait une série d'articles et de livres sur les aspects transnationaux de la culture populaire, de la politique sociale, et des rivalités linguistiques: (Perron Nederland 1992; Het lied van de kosmopoliet 1993; (réd.) Social policy beyond borders 1994; (réd.) The emergent world system of languages (numéro spécial de l’International Political Science Review 1993). Il publia une introduction élémentaire aux sciences sociales, De mensenmaatschappij (1996, 10ième éd. 2004), traduit en anglais comme Human societies (Polity, 2001). En 1997 parut Blijven kijken, pièces brèves écrites pour NRC/Handelsblad.

Une collection de ses essais des années 1958-1999 fût rédigé par Johan Heilbron et Geert de Vries, De draagbare De Swaan (Prometheus, 1998). Son livre sur la sociologie politique et l’économie politique du système mondial des langues est paru en version anglaise (Words of the world, the global language system; Polity, 2001) et Néerlandaise (Woorden van de wereld, het mondiale talenstelsel; Prometheus 2002), aussi que Hongroise et Chinoise (2008)

Au cours des années De Swaan était professeur de la bourse Fulbright (1982, Columbia University, New York), professeur de la bourse Grotius (1989, New School for Social Research, New York); professeur à la chaire Luigi Einaudi d'études internationales (1992, Cornell University, Ithaca, N.Y.), directeur associé à la Maison des Sciences de l'Homme (1988) et à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (1992), professeur invité à Columbia University (1993, N.Y.), Paris-I Sorbonne (1994, 1996), et occupant de la chaire de l'Union Européenne à l'Université Eötvös Lörand de Budapest (1995). Pendant l’année universitaire 1997/’98 il occupait la chaire Européenne au Collège de France ou il a enseigné un cours en français sur le système mondial des langues.

Récemment il a publié un article dans Raisons Politiques - Études de pensée politique (Nov. 2004): Les enthousiasmes anti-israéliens: la tragédie d'un processus aveugle.

Les dernières années il est voté par ses collègues le sociologue le plus respecté aux Pays-Bas et selon les statistiques il est parmi les sociologues les plus cités en dehors de son pays.

De Swaan est membre de l'Académie Royale Néerlandaise des Sciences depuis 1996 et de l'Academia Europaea depuis 2000, en 2001 il a été élu comme membre de l'Academia Europea de la Yuste (Espagne), don’t il a été nommé le directeur en 2004. Il est membre du Conseil d'Unité du CERI/CNRS et de la Faculté externe de l'Institut pour la politique et la recherche du bien-être social (Vienna). Il est correspondant de nombreux journaux professionels.

En automne 2007 il enseigna un cours sur la violence massive comme Senior Fulbright Fellow à Columbia University Graduate School. En 2008 il obtint le degré honoraire de 1ier dan en kyokushinka karaté. En Mai 2008 il reçut le prix national de la litérature, le prix P. C. Hooft, pour ses essais.

Depuis l'été 2014, il est Professeur Adjoint au Département de psychiatrie à l'École de médecine Icahn de l'Hôpital Mount Sinai de New York.

De Swaan a été nommé Queen Wilhelmina Professor à la Columbia University à New York pendant l’automne de 2015 et enseignera un cours sur ‘l’Autre Idée de l’Europe: l’Extermination de Masse au cours du 20e Siècle'.

Abram de Swaan était marié à Ellen Ombre (1973-2002). Ils ont un fils, Meik (1974).

L'adresse de l 'office:

Prof. dr. Abram de Swaan,
University professor of social science

Universiteit van Amsterdam
P.O. Box 19268
Spui 21
NL-1000 GG Amsterdam

t: +31 20 525 2249
Email: abram@deswaan.com